Végétarisme : pour votre santé et par respect et solidarité

Retirons les Animaux du Menu : discours de Philip Wollen.

Philip Wollen, ex-vice-président de la Citizen Bank, australien, milite pour un véganisme mondial. Voici son intervention magistrale lors du débat « Animals Should Be Off The Menu » qui s’est tenu à Melbourne au printemps 2012.

Végétarisme

Le végétarisme peut être une solution de santé publique et permet également en changeant notre mode d’alimentation de développer le respect du monde animal et d’adapter un nouveau mode de vie qui génèrera une plus grande solidarité entre tous les humains.

Philip Wollen nous dit : « qu’en 2012 il y avait plus de 600 millions de végétariens dans le monde, c’est une population plus importante que celle des États-Unis, de l’Angleterre, de la France, Allemagne, Espagne, Italie, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande réunis !« 

Il nous fait part également d’une conclusion des Universités de Cornell et d’Harvard qui disent que la quantité optimale de viande pour une alimentation saine est précisément zéro !

Je pense que la prise de conscience continue à se développer. C’est non seulement essentiel pour notre santé, mais également pour notre économie, quand on sait que le développement des maladies cardio-vasculaires et des cancers qui ne cessent de se développer, a un coût énorme.

Mais cette prise de conscience va plus loin que notre petite personne et concerne l’avenir de notre planète et de tout ce qui vit.

Des Guides

Matthieu Ricard

Matthieu Ricard

Matthieu Ricard dont je vous recommande son dernier livre : Plaidoyer pour l’altruisme, plaidoyer pour les animaux donnait une conférence le 14 octobre au Grand Rex à Paris pour parler de l’altruisme.

Je relèverai plus particulièrement le moment où il parle de notre consommation de viande et de ses conséquences désastreuses.

Matthieu Ricard, qui est végétarien depuis plus de 40 ans, détaille les soucis qui découlent du régime alimentaire omnivore. Outre des préoccupations éthiques, la consommation de viande génère des problèmes concrets à l’échelle mondiale.

Celle-ci a augmenté de façon « effrénée » au cours des dernières années. Mais il faut 10 kilos de protéines végétales, qui viennent de pays pauvres, pour produire 1 kilo de viande, qui nourrira les pays riches. « 1,4 milliard de personnes pourraient être nourries avec les 775 millions de tonnes de grains utilisées annuellement pour l’élevage destiné à la production de viande« , déplore-t-il.

Par ailleurs, de nombreuses études montrent qu’une alimentation carnée favorise l’apparition de certaines maladies. Par exemple, des recherches menées en 2012 sur plus de 100 000 personnes ont montré une augmentation de la mortalité cardio-vasculaire de 18 % chez les hommes, et 21 % chez les femmes (dans le groupe d’omnivores, en comparaison au groupe de végétariens).

« Tout le monde y perd, les générations actuelles, les générations à venir, et les animaux, qui sont plus de 1000 milliards à être tués chaque année pour notre usage« . *

Aux États-Unis des personnes comme John Robbins, Auteur à succès, militant social et humanitaire. Récipiendaire du Prix Rachel Carson, et du Prix humanitaire Albert Schweitzer,  et Ocean Robbins, auteur et conférencier, font également beaucoup pour faire évoluer les mentalités.

Ils ont créé : « La Révolution Food Network » . Ils militent pour une alimentation saine et sans viande. Pour une économie durable dans le respect de l’humain et des animaux.

Avec plus de 150 000 membres, ils visent à autonomiser les individus et construire une communauté, pour faire évoluer les systèmes alimentaires. Le but étant la santé des hommes et de la planète.

Mais cet engagement ne date pas d’hier. D’autres avant eux ont évoqué le problème et la solution du problème.

Albert Einstein (1879-1955), physicien allemand, Prix Nobel en 1922, père de la Théorie de la Relativité, disait : « Rien ne peut-être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur terre que d’opter pour une diète végétarienne« .

Le végétarisme ou le végétalisme ne sont pas des sectes, mais, au contraire, des choix de santé et des solutions d’avenir. C’est vrai que le changement d’alimentation demande de s’informer et de se former à une nouvelle façon de se nourrir.

Mais cela n’en vaut-il pas la peine, pour nous et l’avenir de l’humanité ?

« Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » Victor Hugo

ExtracteurJusFruitsLegumes

ExtracteurJusFruitsLegumes

J’ai lu et entendu dans différents reportages qu’il faudrait 3 planètes Terre si tous les pays émergents atteignaient notre niveau de vie et de consommation effrénée !

C’est la même chose pour la consommation de viande. Si la consommation de viande pour la population mondiale égalée notre propre consommation, la terre ne suffirait pas !

Donc, il me semble que notre alimentation a une incidence bien au-delà de la santé et que les notions de respect et de solidarité sont à prendre en compte également.

Et vous comment réagissez-vous ?

Dans le prochain article, nous développerons le régime végétarien. En attendant un conseil simple pour augmenter votre consommation de fruits et légumes et réduire votre consommation de protéines animales, pensez à l’extracteur de jus et faites-vous de délicieux jus soupes crues et smoothies.

* http://www.planeteanimaux.com/sujet/2014/10/22/matthieu-ricard-au-grand-rex

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.