Vaovert hébergements eco-responsables

[INTERVIEW] Les Vacances Eco-Responsables : Découvrez la plateforme Vaovert

[INTERVIEW] Les Vacances Eco-Responsables : Mélanie de la plateforme Vaovert répond à nos questions

Mise en ligne le 26 juin 2018, la plateforme de réservation Vaovert recense des hébergements eco-responsables en France. Jusqu’à présent, aucun site ne rassemblait ces offres qui partagent les mêmes valeurs écologiques, territoriales et culturelles. La fondatrice de Vaovert, Mélanie Mambré, répond à nos questions.

Mélanie Mambré, qui êtes-vous ?

J’ai 35 ans et depuis la fin de mes études, je menais une carrière dans la finance. J’ai travaillé comme conseillère – référente habitat pour une grande banque pendant 11 ans. Mon rôle était d’accompagner les clients dans leur projet de vie en les finançant. Parallèlement et grâce à ce métier, j’ai pu énormément voyager. Je me considère ainsi comme une citoyenne du monde. Des parents vivant à l’étranger m’ont aussi donné goût au voyage.

Depuis mes vingt ans, je voyage chaque année pendant un mois avec mon sac à dos. Je découvre un pays et m’immerge dans une culture. Je favorise les pays en développement, car je leur trouve beaucoup plus d’authenticité.

D’où vient l’idée à l’origine de la création de la plateforme Vaovert ?

Ce sont mes nombreux voyages qui ont révélé en moi cette sensibilité environnementale et sociale. A l’âge de 35 ans, ces deux mondes, celui de la finance et celui du voyage éco responsable, n’allaient plus ensemble. J’ai donc pris la décision de quitter ma carrière sécurisante pour me lancer dans quelque chose qui me passionne et me prend au cœur.

C’est de là qu’est venue l’idée de Vaovert.

Des hébergements eco-responsables sans visibilité

Dans ces pays que je visitais, les populations locales n’avaient pas forcément de moyens. Leur seule richesse était leur territoire. De ce fait, lorsqu’on voyage dans ces pays, comme le Guatemala ou la Malaisie, les voyageurs peuvent être hébergés dans ce qu’on appelle des Eco-Lodges. Ce sont des hébergements touristiques mais qui se fondent dans leur territoire et qui respectent leur environnement. Ils valorisent aussi les populations locales. Chaque année, ce mois passé dans ce type d’hébergements, était un peu ma bulle d’oxygène, ma façon de résister au stress de mon précédent métier.

Par la suite, j’ai commencé à chercher ce type d’hébergements éco responsables en France pour partir lors de week-end ou de courts séjours. Et là je me suis rendue compte que la communication du tourisme durable n’était pas du tout la même à l’étranger et en France. Nous avons à peu près 10 à 15 ans de retard par rapport à d’autres pays. C’est ainsi que je me suis énormément intéressée à ce secteur du tourisme durable.

Une plateforme de réservation recensant des hébergements eco-responsables

J’ai intégré différents réseaux et je me suis rendue compte qu’en fait il n’existait pas de plateforme de réservations en ligne spécifique aux hébergements engagés dans l’écologie. Il existait des annuaires mais pas de parcours global pour le voyageur. Il n’existait aucun site regroupant les différentes offres, avec possibilité de réserver et de payer. Donc, après une étude de marché et l’étude du projet qui a duré deux ans, nous avons constaté qu’il était viable. Nous avons donc lancé Vaovert.

Respecter la planète, c’est consommer autrement. En réservant des hébergements eco-responsables mais aussi en consommant différemment. Retrouvez nos articles sur la réduction des déchets et sur la réduction de la pollution.

Qui sont vos partenaires au sein de Vaovert ?

Je suis la fondatrice de Vaovert mais devant l’ampleur du projet, j’ai préféré me faire accompagnée. Et je me suis donc associée avec un spécialiste du e-Commerce, Pierre-Marie Dandrau, et un entrepreneur social, Benjamin Magnen. Benjamin est un acteur de l’économie sociale et solidaire ainsi que du tourisme.

J’ai fait ce choix, car je souhaitais inscrire Vaovert au sein de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire). J’ai aussi souhaité que mes associés aient un rôle important au niveau de la gérance. Chaque décision stratégique se prend au cours d’un rendez-vous mensuel où tout le monde doit être favorable pour qu’une nouvelle idée voie le jour. C’est vraiment un travail collaboratif.

Quel est le concept de Vaovert ?

Vaovert veut représenter la majorité des hébergements touristiques professionnels en France. Ils se doivent d’avoir un réel engagement pour l’environnement et pour leur territoire. Sur les annonces consultables sur la plateforme, le voyageur s’appuie sur des critères représentant notre engagement moral. Il fait son choix selon ses propres valeurs.

Les hébergements éco responsables étaient disséminés un peu partout en France. Ils ne disposaient pas de moyens de communication qui mettaient en avant ces engagements et ces valeurs morales.

Nous avons déterminé un ensemble de 55 critères représentant pour nous l’éco responsabilité des hébergements englobés dans 5 grandes familles de critères :

  • L’infrastructure et l’hébergement en lui-même
  • La création de sa propre énergie
  • La gestion des déchets et eaux grises
  • Le côté humain et social (ateliers, activités …)
  • La gastronomie au sein d’un territoire (locavore, petit déjeuner bio)

Quel est le modèle économique de Vaovert ?

Nous souhaitons être un partenaire pour les hébergeurs. Il n’y a pas d’abonnement. Seule une commission est prélevée au moment de la réservation. Pour le voyageur, c’est gratuit.

Qui proposent des hébergements éco responsables sur la plateforme Vaovert ?

Nous proposons aussi bien des campings, que des gîtes, chambres d’hôtes ou hôtels. Parfois même des 4 ou 5 étoiles. Nous avons des chaînes hôtelières parmi les offres. Et aussi des hébergements insolites, avec Coucoo par exemple, qui propose un type d’hébergements que nous aimons beaucoup. Les voyageurs peuvent réserver des cabanes perchées ou flottantes, complétement intégrées dans leur habitat naturel.

Vous référez-vous à des labels existants pour sélectionner les hébergements ?

Il existe une multitude de labels et de chartes. C’est ce qui ressort du tourisme durable et éco responsable. Il n’y a pas vraiment de fédération. Il existe bien sûr des labels et certifications nationales (Eco Label d’Afnor et la Clé Verte). Mais il y a aussi des initiatives régionales ou départementales. Biovallée dans la Drôme est une initiative locale autour de la protection et la valorisation des ressources naturelles. Les critères de ces labels se marient tout à fait avec nos valeurs. Nous nous appuyons donc sur eux en attendant de déployer une équipe terrain qui certifierait les établissements selon nos propres critères.

Qui sont les utilisateurs de la plateforme Vaovert ?

Nous avons pu faire ressortir qu’il y avait beaucoup d’intérêt de la part d’une population de 30-35 ans, citadine, avec des métiers à responsabilité. Ces utilisateurs ont besoin de s’échapper le temps d’un week-end. Les cinquantenaires ou les jeunes retraités souhaitent aussi prendre le temps de redécouvrir les choses. Enfin les familles avec de jeunes enfants, dont les parents ont cette conscience et veulent partager leurs valeurs éco responsables.

Cette plateforme de réservation d’hébergements éco responsables était-elle attendue ?

C’est encore un peu tôt pour faire un véritable bilan. Nos premiers clients viennent tout juste d’arriver dans leurs hébergements. J’attends avec impatience leurs premiers retours et celui des propriétaires. Mais nous constatons une vraie demande. Nous sommes aussi contactés par des porteurs de projets. Des personnes qui souhaitent créer des établissements éco responsables qui souhaitent des conseils. L’intérêt des hébergements existants va aussi grandissant.

Notre objectif de cette première année est de nous faire connaître. De démontrer que nous avons de vraies valeurs et d’accroitre notre communauté d’hébergeurs. Nous informons aussi les voyageurs via notre blog et nos réseaux sociaux.

Quels sont les petits plus écologiques de la plateforme ?

Au sein de nos bureaux, nous respectons notre propre charte écologique. Nous privilégions ce qui est bio, local. Les appareils électriques et informatiques sont débranchés le soir. Des vélos sont mis à disposition de nos équipes. Côté technique, notre agence web a pu concevoir un site en éco conception. Il consomme environ 30 % de moins qu’un site classique. Il est aussi hébergé par des serveurs en France alimentés par des énergies renouvelables.

Par ailleurs sur la recherche d’établissements sur Vaovert, nous incitons la proximité dans les recherches par périmètre géographique. Il est possible pour les voyageurs de se dépayser autour de chez eux, en limitant leur empreinte carbone.

Quels sont vos projets dans les mois à venir ?

Avec notre plateforme, nous apportons un véritable outil de gestion hôtelière. C’est ce qui a été le plus long à développer. Pour aller encore plus loin, nous souhaitons faire gagner du temps aux propriétaires d’hébergements. Nous souhaitons mettre à leur disposition un outil pour synchroniser les réservations via des passerelles entre notre site Vaovert et les autres sites de réservations. C’est un projet purement technique mais qui faciliterait leur gestion.

A l’avenir, j’adorerais leur mettre à disposition un service qui les accompagnerait dans leurs nouveaux projets. J’aimerais aussi associer les hébergements à des activités (touristiques, sportives…) partageant les mêmes valeurs écologiques ou sociales sur un même territoire.

Est-ce que vous voyez votre plateforme se développer à l’international?

J’en rêverais. Dans un premier temps nous allons la traduire en deux langues supplémentaires en début d’année. La clientèle du nord de l’Europe est adepte de ce type d’hébergements et de la France. Il n’existe pas non plus de plateforme de ce style dans ces pays.

Pour l’instant, nous développons beaucoup notre réseau au sein du tourisme durable : agences de conseils, fabricants (piscines naturelles par exemple…). C’est un secteur qui est plein de valeurs humaines et collaboratives et cela se ressent dans les relations entre les différents acteurs. Nous souhaitons être un lien entre les différents acteurs pour valoriser ce tourisme durable.

Vous pouvez retrouver les hébergements proposés par Vaovert sur leur plateforme.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.