L’eau de mer est source de vie et de santé.

La mer, berceau de l’existence terrestre, est une inépuisable source de vie l’eau de mer regorge de véritables trésors indispensables à notre équilibre biologique.

Ses algues sont exceptionnellement nutritives et reminéralisantes, et fournissent aux laboratoires les matières premières d’un nombre chaque jour croissant de nouveaux médicaments et compléments nutritionnels.

Son eau, elle-même, est d’une exceptionnelle richesse en oligo-éléments et en minéraux essentiels qui ont un rôle reconstituant sur l’organisme, tant est si bien que leur intérêt est aujourd’hui reconnu par les médecins pour leurs actions rééquilibrante et dynamisante du terrain.

On connaît les bienfaits des cures de thalassothérapie où l’eau de mer joue un rôle essentiel de remise en forme. Mais connaissez-vous les vertus thérapeutiques de l’eau de mer ?

Suite à la découverte de la richesse de l’eau de mer et à son analogie avec le plasma sanguin, René Quinton fut le pionnier incontesté de la cure marine.

D’ailleurs, son sérum qui porte son nom à base d’eau de mer va éradiquer une des maladies les plus mortelles à son époque, qu’on baptisa successivement choléra infantile puis toxicose.

Ce physiologiste français, né en 1867 et mort en 1925, a montré l’analogie entre le milieu intérieur de l’organisme et l’eau de mer.

Ainsi le fameux Plasma de Quinton, aux vertus thérapeutiques si admirables, n’est-il que de l’eau de mer stérilisée et diluée avec de l’eau distillée afin d’obtenir une concentration équivalente à celle du plasma humain.

Petite histoire d’eau de mer

Histoire d'eau de mer

Histoire d’eau de mer

Pourquoi l’eau de mer ressemblerait-elle autant au plasma organique ? Pourquoi y aurait-il une telle identité entre les sels marins et les sels organiques ?

Si nous revenons sur les origines de la terre, nous voyons que tout d’abord en fusion elle s’est refroidie peu à peu. L’eau, qui n’existait alors que sous forme gazeuse est apparue sous forme liquide au refroidissement de l’écorce terrestre.

Ce fut le phénomène qui permit l’apparition de la vie cellulaire à des températures de l’ordre de 44° à 45°.

Or, les analyses démontrent que la composition des mers actuelles n’a pas subi de grandes variations comparées à l’océan primitif où apparut la vie.

De la même manière, la composition minérale du milieu vital des vertébrés supérieurs, y compris les plus éloignés de la souche marine, conserve la même proportion que l’eau de mer, non seulement en sels principaux, mais également en corps rares.

Bref, l’organisme est une sorte d’aquarium originel dans lequel les cellules ont maintenu les conditions de vie de leur origine.

Découverte de cette source de vie

Chercheur-Plasma-de-Quinton

Chercheur-Plasma-de-Quinton

C’est ce que René Quinton a découvert en explorant ce milieu organique intérieur, ce système de plasma sanguin et lymphatique, cet élément liquide qui constitue plus de la moitié du poids de notre corps !

Quinton avait lu Claude Bernard qui écrivait : «Il y a un véritable milieu intérieur qui sert d’intermédiaire entre le milieu cosmique et la nature vivante

Le trait de génie de René Quinton  fut de comprendre que ce milieu intérieur, qui circule à travers tous les tissus organiques, est le liquide qui baigne toute cellule douée de vie.

Nous savons que les premières cellules primitives sont nées dans l’eau des mers et des océans qui se refroidissaient peu à peu.

Claude Bernard avait aussi souligné qu’on devait rechercher « l’unité de nature des phénomènes physiologiques et pathologiques au milieu de la variété infinie de leurs manifestations spéciales ». C’est sur cette base que René Quinton formula sa « loi de constance osmotique » :

« L’évolution, qui a commencé à l’état de cellule dans des mers d’une concentration saline déterminée, a tendu à maintenir cette concentration des origines pour le bon fonctionnement cellulaire de toutes les espèces ».

Notre milieu organique, ces étranges liquides où baignent nos cellules, est donc en osmose avec le milieu marin.

L’eau de mer est en osmose avec chaque cellule de notre corps ! L’eau de mer est donc bien « source de vie et de santé ! » Nous parlerons de ses vertus thérapeutiques dans le prochain article.

* Source « La thalasso et les bienfaits de la mer » du Club Editeur Web

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.