Le vieillissement est-il inexorable ?

Notre organisme est une mécanique de haute précision. Si on l’entretient bien tout au long de notre vie on peut ralentir le vieillissement

Dans le monde entier, de nombreux chercheurs et médecins consacrent temps et argent pour essayer de comprendre quel est le processus du vieillissement et comment nous pouvons le ralentir.

Bien entendu, il y a des inégalités entre chaque individu, mais il est certain que le mode de vie a une incidence très importante sur le vieillissement.

L’état d’esprit et la volonté

L’état d’esprit et la volonté sont importants, l’hygiène de vie et le respect de son corps sont absolument essentiels. Enfin, l’alimentation va contribuer pour une grande part à nous maintenir en forme avec une bonne énergie en ralentissant le vieillissement.

L’expérience de ces chercheurs et médecins leur a montré que les perturbations physiques et mentales ne sont pas irrémédiables. Nous pouvons les éviter en faisant de la prévention.

Ils découvrent chaque jour l’intelligence du corps, des organes et des milliards de cellules qui composent notre corps.

Bien-vieillir-©-Fotolia.com

Bien-vieillir-©-Fotolia.com

La bible raconte l’histoire d’hommes qui ont vécu jusqu’à 120 ans.

Nous ne sommes pas loin de réussir à mettre en place des processus physiques, mentaux et médicaux qui nous permettront d’atteindre cet âge avancé de 120 ans en restant en bonne santé.

Mais déjà actuellement et tout au long des siècles des personnes animées par une passion et respectant une bonne hygiène de vie adaptée à leur organisme ont gardé leurs capacités intellectuelles, affectives et physiques en les cultivez par un entraînement régulier.

 

Mental, Énergie Vitale et Respiration

Dans ce processus de ralentissement du vieillissement, le mental a également son importance. Garder son enthousiasme, son esprit d’entreprise et de communication, sa gaieté, sa joie de vivre et son besoin d’aller vers l’autre tout en utilisant l’expérience et la sagesse acquises vont être un moteur pour vieillir en pleine capacité de ses moyens.

Aristote le premier, au 3e siècle avant notre ère, avait compris que l’homme recevait à la naissance une certaine quantité « d’énergie vitale » qui se dissipait lentement avec le temps et nous faisait quitter le monde terrestre quand elle était épuisée.

La civilisation chinoise a repris cette théorie et nous explique que nous sommes dépositaires d’un certain nombre de « respirations » et que tout s’arrête dès que nous avons atteint la dernière respiration prévue.

À partir du 16e siècle, les sages insistent davantage sur la notion logique qui veut que votre organisme perde avec le temps ses capacités de régénération rapide, de cicatrisation et de réparation.

Sans pour autant renier ces premières informations, les recherches actuelles s’orientent vers l’intoxication progressive de notre organisme par la mauvaise qualité d’élimination de nos déchets.

L’alimentation

alimentation industrielle© monregard - Fotolia.comFotolia.com

alimentation industrielle© monregard – Fotolia.comFotolia.com

L’alimentation trop riche, mal équilibrée, « les maladies dites de civilisation », ou encore « les maladies dites de confort« ,
la pollution en tout genre et le stress auxquels nous sommes soumis sont les causes principales de notre vieillissement plus ou moins accéléré.

Enfin, l’hypothèse qui fait l’unanimité et qui contient toutes les autres explications fait appel à l’envahissement par les radicaux libres.

Au milieu du 18e siècle, l’espérance de vie était de 25 à 30 ans et 30 % des nouveau-nés décédaient. Aujourd’hui, l’espérance de vie est considérablement augmentée. Dans les conditions de mortalité de 2013, une femme vivrait en moyenne 85,0 ans et un homme 78,7 ans.

Mais, bien entendu, l’idéal est d’atteindre cet âge moyen, et même au-delà, en bonne forme physique et mentale et de mourir en bonne santé !

Il y a de toute façon des principes inévitables auxquels on peut pallier par son alimentation et des règles d’hygiène de vie.

L’eau source de vie

Eau-©-Fotolia.com

Eau-©-Fotolia.com

Notre corps est composé d’environ 66 % d’eau. Avec l’âge s’installe une déshydratation et la proportion d’eau diminue pour atteindre 55 % à la fin de la vie.

Ceci provoque une diminution de la masse osseuse, musculaire, et une perte d’élasticité de la peau, avec une diminution de taille.

En revanche, la masse graisseuse augmente et en général nous devenons plus gourmands en vieillissant.

Même le cerveau perd de sa masse et de son volume. L’audition se dégrade

La vision, par perte d’élasticité des muscles qui commandent les mouvements du cristallin, a besoin d’être corrigée par des lunettes pour voir de près.

Vous allez me dire avec tout ça, comment voulez-vous bien vieillir ?!

Nous en parlerons dans le prochain article, il y a des solutions qui font partie en premier de la prévention. Il ne faut pas attendre d’avoir des problèmes pour réagir. Enfin plus on vieillit plus il faut être à l’écoute de son corps et entretenir corps et esprit.

Cet article est inspiré du livre du Dr Maurice RUBIN « Comment rajeunir de 10 ans en 10 semaines »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.