La rhubarbe, un légume cuisiné comme un fruit

La rhubarbe que l’on cuisine la plupart du temps comme un fruit est en fait un légume tige. Et seules les tiges (pétioles) se consomment.


Vidéo de meteoalacartelemag

Origine de la rhubarbe

La rhubarbe que l’on cuisine la plupart du temps comme un fruit est en fait un légume tige. Parmi les variétés les plus connues, il y a la Valentine, la Canada Red et la Mac Donald dont les tiges sont plus rouges et la Victoria avec des tiges plus vertes.

La rhubarbe est un légume tige qui fait partie d’une grande famille de plantes. Son nom et le nom commun qui regroupe en faite une trentaine d’espèces de plantes herbacées vivaces de la famille des Polygonacées *

Cette famille des Polygonacées est elle-même une famille qui regroupe près de 800 espèces. Ce sont principalement des plantes herbacées, mais aussi des arbres, des arbustes ou des lianes, annuelles ou pérennes, qui poussent dans nos régions tempérées. Notamment, le sarrasin et l’oseille en font partie.

La rhubarbe serait originaire d’Afghanistan, de Chine, du Liban, de Mongolie et de Syrie. Elle était utilisée comme plante médicinale en particulier en Chine.

Cette plante fut connue en Europe grâce à Marco Polo qui en apporta de Chine.

Elle fut introduite en tant que plante médicinale et ornementale. Elle ne sera cultivée et consommée comme plante potagère qu’à partir du XVIIIe siècle.

 

La rhubarbe légumes, fruit et plante ornementale

Rhubarbe-©-Fotolia.com

Rhubarbe-©-Fotolia.com

Bien que la rhubarbe soit une plante des climats tempérés, elle supporte très bien les grosses chaleurs, mais ne résiste pas aux grands froids.

Cette plante vivace peut produire facilement ces longues tiges durant 10 ans. Mais elle peut vivre plus de cinquante ans en ayant une plus faible production. D’ailleurs, des plants de rhubarbe de plus de 100 ans ont déjà été recensés qui produisent encore une récolte abondante ! *

En général, on la récolte de mai à juin, c’est là où les tiges seront les plus tendres. Mais il peut y avoir d’autres récoltes jusqu’en septembre-octobre. On la trouve en effet sur les marchés et dans nos jardins dans le centre de la France à cette époque de fin d’été.

Cette plante est généreuse et si l’on en plante dans son jardin il n’est pas nécessaire de placer plus de 2 ou 3 rhizomes.

Il faut les planter à 1 mètre d’intervalle, car très rapidement en 2 ans la rhubarbe va bien occuper le terrain.

Non seulement elle se récoltera, mais en plus sera un très bel ornement dans le jardin. De plus de 1,50 m de hauteur en fleur, elle a de très grandes feuilles de 30 à 50 cm de large en forme de cœur.

Seules les tiges rouge et verte, de 30 à 40 cm de hauteur (pétiole) se consomment et surtout pas les feuilles qui peuvent même être toxiques !

 

Petioles-de-rhubarbe-©-fotolia.com

Petioles-de-rhubarbe-©-fotolia.com

Nutrition : qualités de la rhubarbe

La rhubarbe est riche en vitamine C et K. Très riche en eau et presque sans glucide, elle est très peu calorique.

Elle contient également des minéraux, comme le potassium et le phosphore, et en plus petites quantités du magnésium et du calcium.

Elle est très laxative par sa richesse en fibres.

 

Recettes à la rhubarbe

Crue, cuite, en tartes, en compotes et confitures et même comme légume dans des plats salés, la rhubarbe peut être également la base de sirops et de sorbets. Pour compenser sa forte acidité, on prépare généralement la rhubarbe avec une grande quantité de sucre, notamment pour faire les confitures, les compotes et les tartes.

Pour compenser cette acidité sans devoir ajouter trop de sucre on peut mélanger la rhubarbe à d’autres fruits. Avec des prunes, des bananes ou des pommes en compote, c’est délicieux. En tarte associée aux fraises ou à d’autres fruits rouges son côté acidulé va exalter les saveurs des autres fruits.

Rhubarbe cuisine salee © Fotolia.com

Rhubarbe cuisine salee © Fotolia.com

Traditionnellement pour réduire la quantité de sucre, la technique est de couper les bâtons de rhubarbe en tronçons et de les recouvrir de sucre. En les laissant poser durant 1 h, la rhubarbe va rendre du jus et la macération va la rendre plus sucrée.

Mais si l’on veut en consommer sans cet apport de sucre relativement important, on peut aussi la cuisiner dans des plats salés, comme elle était d’ailleurs consommée plus souvent autrefois.

On peut l’ajouter aux omelettes, aux soupes et aux ragoûts. Elle peut se cuisiner comme l’oseille, dans les sauces qui accompagnent le poisson par exemple.

Parmi les différentes variétés de rhubarbe, c’est la rhubarbe rouge qui est la plus tendre.

Suggestions de recettes à la rhubarbe

Tarte-Rhubarbe-©Fotolia.com

Tarte-Rhubarbe-©Fotolia.com

Recettes en vidéos

Comment préparer et cuisiner la rhubarbe

Recette de compote de rhubarbe, cannelle et crème fraîche

Recette de croustillants rhubarbe gingembre

Recette tarte à la rhubarbe

Cake rhubarbe

Suggestions de recettes salées sucrées :

Recettes à la rhubarbe

Crumble de rhubarbe salé

* Sources Wikipedia

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.